Feuille de personnage Mystères du Temps

Horloge spiraleDepuis quelques temps j’ai pas mal cogité.

Le système de Nemesis est une bonne base je pense, mais pas forcément adapté à ce que je veux en faire. J’ai donc gardé les idées de base (système de dé, peu de calculs, dommages localisés, jauge de folie) mais j’ai changé ou simplifié certaines choses.

Je conserve l’idée d’un système avec deux pools de dés à ajouter, mais laisse tomber le couple caractéristique/compétence en faveur de compétence/époque. C’est à dire que chaque personnage est plus moins doué dans un certain nombre de compétences (armes à feu, conduite, intimidation, histoire, etc.) mais qu’il les applique plus ou moins bien en fonction de l’époque. Le combat à l’épée au moyen-âge et à la révolution française n’ont pas grand-chose à voir ! Deux chiffres entre 0 et 5 à sommer avant de faire un lancé de dé ce n’est pas grand-chose. Surtout que les déplacements d’une époque à l’autre étant peu fréquent au sein d’un scénario, les joueurs ne devraient pas avoir de mal à retenir leur score pour l’époque en cours. Cela doit aussi pousser les joueurs à ne pas se jeter l’arme à la main sur n’importe quel ennemi.

Maintenant la folie… Le système original a 4 jauges : violence, surnaturel, identité, désespoir. Cela permet une bonne granularité mais je ne m’en servais pas. Je repasse donc sur une seule jauge, allant de la schizophrénie à la paranoïa. L’idée est toujours que s’endurcir rend fou (ici méfiant paranoïaque), de même que ne pas supporter la dure réalité (ici on entend des voix avant de plonger dans la schizophrénie). Chaque évènement traumatisant a une difficulté associée. Le mental est une statistique comme une autre. Tous les personnages confrontés à un évènement traumatisant dont la difficulté est supérieure à leur statut actuel feront un jet de mental. Si réussi ils prennent +1, sinon -1. Un personnage fort réussira ainsi longtemps à faire illusion, un personnage faible verra rapidement sa psyché se fracturer sous les coups de boutoirs de la réalité et des paradoxes temporels.

Je pense d’ailleurs faire du mental une statistique « joker », permettant au début d’une scène aux joueurs d’y enlever des dés pour les mettre sur l’époque courante. En somme cela revient à essayer de se fondre dans le décor quitte à être choqué plus facilement. Ou alors peut-être cela déterminerait le nombre de dés que le joueur peut déplacer sur la feuille de son personnage en début de scénario ?

J’ai gardé le système de dommages localisés, intéressant et simple à gérer de mon point de vue. Très expressif aussi grâce à ce petit dessin que j’ai récupéré des feuilles de personnage de Nemesis.

Enfin j’ai mis explicitement dans l’encadré présentant le personnage l’organisation à laquelle il appartient. Cela manquait vraiment dans les feuilles de Nemesis (qui évidemment n’en avait pas besoin) et son grade dans celle-ci. Tant qu’à faire j’ai laissé un peu de place pour que le joueur puisse aussi noter les objectifs de son organisation. J’ai pris cette idée des fiches de personnages de Nobilis, où il est prévu de mettre les règles des affiliations morales.

Voici le résultat en PDF : FeuilleDePersoMT

Évidemment la forme n’est pas terrible, je ne suis pas un artiste, mais c’est à mon avis suffisamment agréable pour pouvoir y jouer et donc tester.

Publicités

One Response to Feuille de personnage Mystères du Temps

  1. Ping : 1492 : L’Illumination de Colomb (Mystères du Temps)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s