Histoire de Byzance, de John Julius Norwich

Histoire de ByzanceM’intéressant à Byzance, le dernier morceau survivant de l’empire romain, je me suis acheté ce gros poche afin d’avoir une vue d’ensemble sur le sujet, avant éventuellement d’approfondir mes lectures sur un point précis de cette histoire.

De la fondation de la ville à sa conquête par Mehmet II plus d’une dizaine de siècles se sont écoulés. L’auteur, pas scolaire pour un sou, déroule sans y paraître cet embrouillamini d’histoires de cours, de conquêtes, de vengeances et de religions. Ca se lit comme un roman dont l’Empire byzantin, cette construction politique complexe à cheval entre antiquité et moyen-âge ou occident et orient, serait le protagoniste, les guerres ses maladies et la cour une névrose tenace.

Les intrigues byzantines sont pour le moins divertissantes si on oublie leurs retentissements dramatiques, et les querelles de religion portant sur la nature du Christ ont, vues de notre époque, un certain ridicule qu’elles n’avaient certainement pas à l’époque. Il y a là-dedans un exotisme qui flotte, un ailleurs qui n’est pas celui bien connu du Moyen Âge français. Enfin la hauteur de vol (douze siècles en cinq cents pages) fait qu’on ne se perd pas dans les détails mais se concentre sur les grandes tendances de l’histoire byzantine.

Car l’auteur ne fait pas ici une histoire des mœurs ou des gens au quotidien mais bien histoire événementielle à l’ancienne, presque romancée par moment, celle qui quelque part fait toujours le plus rêver. On n’est pas abrutis de dates mais l’auteur prend tout de même le temps de bien ordonnancer les évènements, présentant les causes et les effets, voire explorant différentes théories historiques à leur sujet. De la même manière on trouve peu de statistiques, qui ne seraient peut-être pas très utiles dans un contexte qui évolue peu à peu siècle après siècle.

Il prend tout de même le temps de décrire les personnages et évènements principaux, ceux qui serviront bien souvent de repères, ou qui peuvent être assez connus comme l’empereur Justinien, la bataille de Manzikert ou la fameuse quatrième croisade. L’auteur évite le piège de l’histoire-bataille, donnant un aperçu aussi bien des personnages, des évènements marquants, que du contexte social et économique de cet empire coincé entre l’antiquité romaine et le moyen-âge franc. En somme il pose des jalons et une « ambiance » clairs.

En un mot l’ouvrage est synthétique. Pas court non, il pèse tout de même ses 500 pages, mais vu la durée de la période étudiée il fait avec succès le choix de survoler plutôt que d’approfondir, réservant cela à d’autres livres plus centrés sur une période, plus techniques aussi sans doute. Quand comme moi on ne connaît pas bien cet empire, souvent oublié des programmes de l’enseignement général, c’est le bon livre pour avoir une vue d’ensemble avant de creuser le sujet plus avant.

Publicités

2 Responses to Histoire de Byzance, de John Julius Norwich

  1. Asmodeus says:

    Pour rebondir sur Byzance, pour les personnes qui aiment bien l’ambiance, je conseille La Mosaïque de Sarance de Guy Gavriel Kay.
    C’est de la Fantasy Uchronique. L’histoire se déroule dans un monde proche du monde méditerranéen du VIe siècle, et particulièrement de l’empire byzantin au temps de l’empereur Justinien. ( la Sarance du roman est en fait la Byzance de notre monde).

    Il y aborde avec beaucoup de détail la vie « byzantine », la politique, et les intrigues ainsi que la religion (avec les iconoclastes et l’interdiction de représenter Dieu ou Jésus), on est plongé dans une ambiance et un contexte inhabituelle et c’est très très agréable à lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s