Mother London, de Michael Moorcock

Mother London« …sur votre gauche vous pouvez voir Big Ben, superbe monument de l’époque victorienne, à son pied admiiiiirez le style néo-gothique de la House of Parliament, ne ratez pas la suuuuperbe vue de la tamise à votre droite, nous allons nous arrêter non loin, devant le Golden Plough, typique pub britannique ou nous pourrons nous régaler et admirer un cadre préservé… »

Tous ceux qui ont fait un jour ou l’autre une visite commentée d’une ville voient de quoi je parle. On passe très vite, on prend quelques instants pour regarder un monument, un lieu, saisir avec un peu de chances quelques bribes de dialogue avec les autochtones, et puis on continue. Mother London pour moi c’est ça, des sentiments et du style en plus.

Le sujet du livre est belle et bien Londres et son évolution du blitz de 195 à la fin des années Tatcher. On évite la plupart des lieux touristiques, Londres est compris comme une ville vivante, faite de voisins, de lieux à la mode, de pubs et de vieilles connaissances. Contrairement à ce qu’affirme la 4e de couverture, les personnages principaux ne servent qu’à se balader dans cette ville et à la décrire, avec le temps qui passe pour eux et pour elle et laisse ses marques, vieilles ruines ou souvenirs douloureux. L’élément fantastique n’est aussi qu’annexe, clairement pas science-fictionnesque, juste une façon de présenter les pensées de plusieurs habitants par le prisme d’un seul regard, de l’un ou l’autre des personnages.

En somme c’est un livre sur une ville, sans réelle intrigue, avec des personnages sans grand relief (mais réalistes par contre). Et là le problème c’est que Londres ça ne me parle pas à moi. Quand je lis le Voyage du Condottière de Suarès je pense à l’Italie, à ses beautés, je rêve en lisant. Mais dans Mother London Moorcock ne parle que de Londres. Il en parle très bien, sa prose est fluide, agréable, ses descriptions chatoyantes, l’enchaînement de scènes bien pensé, tissant des jeux de miroir. Mais le fond m’ennuie, ce qui est frustrant car le livre est bon voire très bon j’en suis sûr, mais ne m’intéresse pas.

 

Voyage du Condottière
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s