Les langages de Pao, de Jack Vance

Les langages de PaoOn m’a souvent conseillé les Langages de Pao comme jack étant un des meilleurs Vance, LE livre où Jack Vance va au-delà de ses qualités de conteur habituelles pour parler de quelque chose d’intelligent, ne se cantonnant pas à des aventures exotiques et à des personnages picaresques mais plongeant dans les arcanes de la linguistique tout en déroulant une parabole sur le fascisme.

Moi je n’en demande pas autant… Tschaï ou Dying Earth sont pour moi un régal sans chercher pour autant à paraître intellectuels. L’auteur est un conteur connu et reconnu, sans conteste un des meilleurs, un enchanteur qui brille souvent plus par l’imagination plus que par la complexité. J’étais donc curieux de voir ce que cela pouvait donner…

Le pitch est classique comme du Shakespeare : son jeune frère, trop ambitieux, assassine le roi de Pao et exile l’héritier (son neveu) sur une planète étrangère. Celui-ci fera l’apprentissage de la vie dans cet ailleurs et reviendra chercher le trône auquel son ascendance lui donne le droit de prétendre. Pendant ce temps Pao est vaincue par une nation de guerriers interplanétaires, qui ne font qu’une bouchée des pacifiques habitants de Pao. L’oncle usurpateur va donc créer différentes sous-cultures spécialisées, dans la recherche scientifique, le combat et l’industrie, chacune ayant son langage. Ces trois castes, sensément isolées du reste de la population devraient permettre à Pao de reprendre son indépendance.

L’intrigue du livre tourne donc autour de la notion de langage, et de comment le langage affecte la perception et les aptitudes de ses locuteurs. Si ce n’est pas Jack Vance qui a trouvé cette idée, elle vient en droite ligne de certaines théories linguistiques, il est un des rares à en avoir fait le centre d’un roman. C’est d’ailleurs là le problème du livre…

Enfin je ne dis pas que le livre est mauvais, au contraire il est bon, voire très bon. Vance, s’il n’est pas au sommet de son art, sait parfaitement y faire et ce court roman (250 pages en poche, avec une grosse police) se lit très vite, sans regrets, la tête dans les étoiles. Les personnages ont la complexité nécessaire, les décors sont exotiques comme on peu s’y attendre, l’intrigue ne se contente pas d’une redite de Hamlet, c’est un classique de la SF à juste titre.

…Le problème vient plutôt de la publicité qui est faite autour de se livre, le présentant comme intellectuellement intéressant. Or ce n’est pas le cas. La linguistique n’apparaît dans le livre que comme une super-arme, le fascisme n’y est qu’un moyen de justifier moralement la lutte du héros contre le pouvoir de son oncle. En somme le roman ne prétend qu’à distraire, ce qu’il fait à merveille, mais j’ai l’impression qu’autour s’est bâtie une réputation qui n’a que peu à voir avec son contenu, aucunement intellectuel, délicieusement aventureux.

Pour conclure : bon petit roman, bon exemple des talents de Vance, mais une étrange réputation.

Publicités

2 Responses to Les langages de Pao, de Jack Vance

  1. Asmodeus says:

    C’est un roman qui a plus d’un demi siècle, paru en 1958 et en 1965 en France.
    Il n’a pas trop vieilli cependant. En fait (comme le bon vin, la musique ou le cinéma) malgré certains procédés narratifs qui datent le roman, le tout, reste plaisant et intéressant.
    On voit qu’un bon livre et un bon écrivain vieillissent peu (j’ai essayé de relire la saga des Dragonlance de Weis et Hickman et j’ai pas pu).

    C’est un livre que je ne conseillerais pas de prime abord parce que je préfère la Geste des Princes démons, le cycle de Tschaï ou Cugel (qui est une merveille de cynisme) mais qui par son approche peu commune sur les langages est très intéressant.

    J’en viendrais à la même conclusion qu’Imrryran, un bon petit roman (qui ne fait pas 1000-1500 pages cela reste desfois appréciable) qui ce laisse lire vite et bien.

    • Imrryran says:

      Quelque part ce qui a le plus vieilli ce sont les noms des personnages, typiques d’une bonne partie de la SF des années 50, car maintenant quand on lit Bustamonte, Palafox ou Panasper on rigole un peu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s