Realms of Power: The Divine (Ars Magica)

Realms of Power: The DivineAprès celui sur l’enfer et les démons, voici le second livre Realms of Power, cette fois consacré au Paradis et à ses créatures, c’est à dire les anges.

Le livre s’ouvre sur une présentation générale du royaume divin, dans les termes d’Ars Magica. On a droit à quelques (très courtes heureusement) règles sur les auras et les regios, avant de se consacrer aux anges. Qu’est-ce qu’un ange ? Quels sont ses buts ? Ses pouvoirs ? Combien peut-on en mettre sur la tête d’une épingle ? Ces question sont répondues de manière simple, sur une base théologique adaptée à l’univers d’Ars Magica. Suivent quelques exemples d’anges statés, pas forcément très utiles mais certainement pratiques si on a besoin d’un rapidement.

A la différence de son pendant infernal, je pense que le royaume divin n’entrera pas tant en jeu par ses créatures que par ses fidèles. En effet les anges présentés me semblent bien moins propices à la création d’aventures que le démon moyen. Les auteurs doivent penser de même car tout de suite après s’ouvre un chapitre intitulé « blessed by god » sur les pouvoirs auxquels peuvent prétendre les fidèles. La palette est assez large, allant des reliques à la magie sainte, en passant par les miracles. J’avoue que les règles pour invoquer un miracle me semblent assez peu utile en tant que telles. Un miracle n’est-il pas avant tout un choix du meneur ? Par contre pour choisir un effet miraculeux aléatoire elles sont assez bien pensées.

Suivent trois parties dédiées aux trois religions monothéistes. Chacune présente la vision de Dieu par cette religion, d’un point de vue théologique (sans pousser très loin tout de même) et pratique dans la vie courante. En somme le minimum nécessaire pour jouer un personnage croyant sans dire trop d’absurdités, avec la petite touche qui fera vrai. Sont également présentées quelques hérésies ou variantes de la religion (orthodoxes, chiites, etc.) relevant tout de même du royaume divin. Des saints et des anges sont statés si nécessaire, mes félicitations au meneur qui organisera un combat de magi contre Marie ou Mahomet, j’avoue ne pas voir de contexte où ça serait intéressant hors de South Park… Quelques livres aussi sont détaillés, ainsi que des templates pour personnages, cette fois réellement utilisables en jeu.

Ces sections présentes aussi quelques traditions magiques propres à chaque religion. Certaines (comme l’Ars Notoria) me semble même très puissantes, de quoi gêner notablement un magus bien entraîné. Avec de nouveaux défauts et vertus, cela fait pas mal de contenu pour des joueurs ou des PNJs intéressés par le thème divin. La Kabbale notamment pourrait apporter de l’intérêt à un compagnon juif. Mention enfin pour les zoroastriens, pas forcément facile à intégrer (la Perse c’est bien loin de l’Europe…) mais jouissifs quand on peut le faire, tellement les plus purs d’entre eux peuvent sembler démoniaques aux yeux d’un croisé.

Au final ce livre fait partie de ceux qu’il faut avoir, à condition d’y intéresser ses joueurs. Autant Realms of Power: The Infernal propose du matériel à destination du meneur, propre à générer des aventures par l’intervention de menaces extérieures, autant celui-ci s’adresse plus aux joueurs qui voudront embrasser la Vraie Foi locale.

La page sur le site officiel.

Publicités

2 Responses to Realms of Power: The Divine (Ars Magica)

  1. Ping : Realms of Power: Magic (Ars Magica)

  2. Ping : Realms of Power: Faerie (Ars Magica)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s