Radieux, de Greg Egan

RadieuxVoici un bon gros recueil de nouvelles qui m’a été (bien) conseillé. Il y a question de mondes virtuels, de mathématiques non euclidiennes, de puces en cristal, de traçage d’ADN ou encore d’astrophysique temporelle et j’en passe. Les thèmes sont scientifiques et futuristes.

Chaque nouvelle prend un thème (plusieurs traitant différents aspects du même) et présente son influence sur la société. Cette influence donne évidemment lieu à des dérives auxquelles est confronté le personnage principal de l’histoire. Celui-ci, souvent proche par ses habitudes de pensée du lecteur, lui permet de s’identifier et d’appréhender les problèmes posés par l’idée de base. Ni caricatural, ni trop complexe, il porte un jugement nuancé sur l’histoire, sans délivrer de morale.

Cette technique de narration est rodée et marche bien, Egan se permettant juste pour quelques nouvelles des variations sur sa façon de faire, mais jamais très loin. Elle est comme tout le livre : efficace. Pas de digressions savantes, pas de longues pages d’explications, l’auteur va droit au but. Grâce à cela on ne s’ennuie pas un seul instant, que l’intrigue avance par l’action ou le dialogue elle avance toujours. Par contre il ne faut pas décrocher sous peine d’être complètement perdu. On ne répète pas : pas le temps !

De la même manière les sciences futures imaginées sont décrites avec une grande concision. Souvent elles s’appuient sur des sciences modernes, mais pour comprendre le lien il faut un certain bagage de culture générale scientifique, surtout en physique et mathématiques, un peu en biologie. Ce qui existe est évoqué, ce qui existera est rapidement expliqué, au lecteur de se débrouiller, le niveau étant tout de même placé à BAC+2 si je me souviens bien des programmes. Ce n’est pas forcément dramatique, mais dans ce cas il faut accepter de ne pas tout comprendre, et juste considérer le résultat final.

Du côté des personnages, le principal comme les autres, c’est toujours l’efficacité qui prime. Le personnage que suit le lecteur est là pour lui servir d’yeux, il est donc spectateur de l’intrigue, y participant mais ne pouvant qu’y réagir. Les autres personnages ont une fonction dans l’histoire et ils s’y tiennent, même si cette fonction leur est justifiée par des motifs qui les éloignent clairement de la caricature ou de l’archétype. Il y a un travail de l’auteur pour donner un peu de chair à ses marionnettes, mais il va trop vite pour s’y attacher, ce qui fait qu’au final on voit les fils qui dépassent.

Greg Egan choisit donc de se concentrer sur une idée, de la dérouler en intrigue et de la présenter ainsi au lecteur. Il le fait au dépend des personnages (qu’il approfondit juste au-delà du minimum syndical) et de la vraisemblance scientifique (à laquelle il essaie de se raccrocher lors de ses explications). C’est un choix qui fonctionne, et si on n’en redemande pas forcément, je n’ai pas eu l’impression d’avoir perdu mon temps et ne regrette pas du tout d’avoir lu ce livre. J’ose juste espérer qu’il n’a pas la même écriture dans ses romans.

Publicités

4 Responses to Radieux, de Greg Egan

  1. garobat says:

    Greg Egan est en très bon auteur, il s’attache un peu plus à ses personnages dans ses romans, mais le côté hard science y est peut-être encore plus présent.

    Sinon ses romans approfondissent certains thèmes récurrent de ses receuils de nouvelles. Téranésie ressort des thèmes des nouvelles Vif Argent et Paille au vent, la Cité des Permutants rappelle la Plongée de Planck et Rêves de transition (par exemple)…

    • Imrryran says:

      Classique, on trouve une bonne idée pour une nouvelle, c’est tentant d’en faire un roman et d’autres nouvelles jusqu’à épuiser les possibilités.

  2. Guillaume44 says:

    La hard science en nouvelles a souvent cet inconvénient.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s