Houses of Hermes: Societates (Ars Magica)

Ce livre présente quatre maisons, avec pour chacune leur fondateur, leur histoire, leur état actuel et des règles supplémentaires, dédiées à la maison. On trouve en fin d’ouvrage quelques règles pour avoir des réseaux d’agents. Au niveau de la forme, le livre est dans la droite ligne des autres de la gamme : couverture cartonnée, intérieur noir et blanc avec quelques illustrations. L’écriture est dense mais lisible.

Le livre présente tout d’abord la maison Flambeau. La présentation du fondateur est intéressante, s’écartant (au grand dam de certains qui le crient haut et fort sur le forum officiel) du cliché de magus « tout feu tout flamme » pour lui donner un soupçon de psychologie, anecdotes à l’appui. Ces anecdotes laissent d’ailleurs explicitement quelques points dans l’ombre afin de ménager la place pour des chasses aux trésors en Espagne. Clairement cette maison est celle des archétypes de guerriers, paladins, barbares, mages de guerre, en un mot des combattants, même si on peut regretter ce grand écart entre d’un côté des simili-paloufs et de l’autre des fous de guerre destructeurs. Différents profils de magi sont présentés, de quoi donner quelques idées pour des joueurs ou des PNJs. C’est l’occasion pour l’auteur de présenter (d’une manière assez roleplay et heureusement pas mathématique) différentes techniques de combat magiques, chacune détaillée en forces et faiblesses. Y sont aussi présentées de nouvelles mastery pour sorts offensifs, ainsi que des précisions sur l’application du Rego et de la finesse à l’attaque. En somme une présentation honnête avec ce qu’il faut d’histoire, une mécanique qui se contente de rajouter de nouveaux items dans celle de base, et suffisamment d’inspirations pour quelques scénarios.

Suivent les Jerbitons, dont le fondateur a moins d’intérêt que Flambeau, ou que l’auteur a moins su mettre en avant. Cela fait d’autant lus de pages pour la présentation de la maison, des buts de ses membres, de leurs habitudes, autant de détails qui sans être inintéressants n’en sont pas pour autant passionnants et auraient gagnés à être plus concentrés. Si les Flambeaux sont des combattants, les Jerbitons sont des artistes et des diplomates, en tout cas des esthètes. Y sont aussi détaillés de nombreuses nouvelles règles pour la forme Imaginem, permettant des illusions de différentes sortes. Personnellement les suggestions d’intrigues autour d’oeuvres d’art m’ont assez laissé froid, et celle orientées vers la politique nettement moins intéressantes que celles suggérées pour les Tytalus. Ce n’est pas que cette partie soit mauvaise, c’est surtout à mon avis qu’elle pâlit en comparaison des deux maisons Flambeau et Tytalus, elle n’a pas la même intensité épique.

Viennent ensuite mes petits préférés, les Tytalus. Leur philosophie, assez extrême il faut bien le dire, donne une grande cohérence à cette maison qui sort des archétypes communs. J’aime les personnages qui sont comme des araignées dans une toile d’intrigue, et les Tytalus sont taillés pour cela. Le fondateur en est un de grand calibre, et ses citations qui parsèment l’ouvrage peuvent être un régal pour des joueurs aimant les personnages prosélytes. La virtuosité de certaines des intrigues présentées est réjouissante, l’idée des cabales un levier complètement roleplay pour attirer ses joueurs dans une intrigue qui au premier abord les dépasse. Les mécanismes de gestion des conflits politiques sont simples et utiles lors de scénarios politiques lors d’un Tribunal, je les ai essayés avec un grand succès à plusieurs reprises. Enfin cette section est l’occasion pour l’auteur de donner de nombreux conseils sur la construction d’un scénario d’intrigue. En somme un régal à lire, un régal à jouer, comme aides ou opposants aux joueurs, voire les deux à la fois…

La dernière maison présentée est Ex Miscellanea.  Comme le dit son nom il s’agit d’une collection de différentes traditions magiques, chacune caractérisée par une compétence surnaturelle spécifique, plus puissante que la magie hermétique dans ce domaine précis. Chaque tradition est présentée avec son histoire, son état actuel, le profil type du membre, et sa « capacité spéciale ». C’est intéressant, mais il n’y a pas pour chaque tradition de quoi faire plus qu’un ou deux scénarios, certainement pas une campagne, peut-être un personnage joueur. Et si certaines traditions émergent du lot, la plupart souffrent d’être présentées dans ce catalogue. Je conseille particulièrement les Seirenes, les Pharmacopoeians (pour un personnage soigneur) et le Culte d’Orphée. Reste en plus de ces traditions la possibilité d’utiliser la maison pour y insérer sa propre tradition, mais je doute que je l’utilise, je trouverais dans ce cas plus intéressant de la faire exister en dehors de l’Ordre d’Hermès.

Le livre se clôt sur les règles pour la création de réseaux d’agents, ceux-ci pouvant être espions, voleurs, informateurs, hommes de main, etc. Les règles sont simples, intéressantes, courtes et taillées de façon à créer du jeu autour des personnages des joueurs, leur demandant de s’impliquer auprès de PNJs en échange de leur aide plus tard, les règles permettant d’estimer l’aide fournie et celle qui est demandée, et ainsi de doser la difficulté du jet de dé. Probablement les règles auraient-elles pu être formulées de manière plus concise mais peut-être mon niveau d’anglais est-il plus à condamner que la prose de l’auteur.

En conclusion un livre de qualité inégale mais honorable, couvrant un large périmètre d’histoires et de personnages, dont les Tytalus sont le point saillant.

La page sur le site officiel.

La critique de Jérôme Darmont.

Publicités

12 Responses to Houses of Hermes: Societates (Ars Magica)

  1. Basile says:

    Article intéressant 🙂

    J’ai relevé deux coquilles je pense, dans le paragraphe sur les Tytalus :
    « Le fondateur en est un de grand calibre qui est probablement, et ses citations qui parsèment l’ouvrage peuvent être un régal pour des joueurs aimant les personnages prosélytes. »
    « En somme un régal à lire, un régal à joueur[…] »

  2. Asmodeus says:

    Hello,

    Je suis tombé par hasard sur ton blog.
    J’ai lu avec intérêt ta critique du supplément Ars Magica Societates.
    Je t’encourage à continuer.

    Une petite question perso :
    Où et dans quel club joues tu ?
    Connais-tu un bon forum Ars Magica ?

    @+ et bonnes fêtes de fin d’année.

    • Imrryran says:

      Merci, ça fait plaisir. 🙂

      Je joue à l’Oeil Glauque, un club rennais, voici d’ailleurs là où en est ma campagne d’Ars Magica : http://oeilglauque.free.fr/forum/index.php?board=42.0

      Comme forum je fréquente surtout le forum officiel (en anglais) : http://forum.atlas-games.com/viewforum.php?f=4
      Il est vivant, avec des discussions variées. Je ne connais pas de forum français actif sur le sujet. Certaines campagnes ont comme la mienne un forum dédié, le SDEN a un forum Ars Magica mais il est plutôt mort d’une manière générale, en tout cas rien de comparable au forum anglais…

      • Asmodeus says:

        J’ai vu sur le site de l’oeil glauque certaines traductions que tu as faite.
        Je comprends que tu n’es pas de problème avec l’anglais.
        Ce n’est pas vraiment mon cas 😦
        Ceci dit, l’utilisation que vous faites du forum pour suivre votre campagne est très intéressante. Je ne sais pas qui a eu l’idée mais je la retiens.

        Dommage que tu sois sur Rennes, je suis sur Nantes et j’aurais volontiers rejoint ton groupe.
        Il faut plus que je trouve des joueurs d’Ars Magica sur Nantes, ce n’est pas évident.
        Si tu as besoin de certains suppléments (en pdf) ou d’ancien Ars Mag fais moi signe j’ai une certaines collections de jeux de rôles notamment pour Ars Magica.

      • Imrryran says:

        Nous avons un forum pour la plupart de nos campagnes, et aussi des google docs qui n’apparaissent pas.

        Je cherche désespérément une version cartonnée (hardcover) de Houses of Hermès : Mystery Cults. Il n’a été réédité qu’en couverture souple (softcover). 😥

      • Asmodeus says:

        Je vais m’inscrire sur le forum de l’oeil glauque se sera plus facile que de laisser des commentaires à rallonge.
        Je te répondrais sur les Houses of Hermès : Mystery Cults.
        @+

  3. Neit says:

    L’article est effectivement intéressant. Une question éveille néanmoins mon intérêt. La couverture du livre montre les quatre maisons citées comme il le ferait s’il s’agissait des quatre éléments primordiaux. Est-ce le cas ? Si oui, et si Flambeau correspond comme on peut le croire au feu, quelle est la liaison exacte pour les autres ? A-t-elle une pleine valeur académique au sens médiéval du terme ?

    • Imrryran says:

      Flambeau c’est effectivement le feu, quoique soient présentées plusieurs autres écoles ne faisant pas usage d’Ignem mais plutôt de Perdo. Après je me vois mal associer un élément aux Tytalus, Jerbiton et Ex Miscellanea… Peut-être les humeurs à la limite ? Les Flambeau seraient sanguins, les Tytalys billeux, les autres je ne vois pas trop.

      Tout ce que je peux dire c’est qu’on peut opposer certaines maisons opposées sur le dessin :
      – Tytalus fourbe et tortueux contre Flambeau droit dans ses bottes
      – Jerbiton bien intégré, latin et catholique, contre Ex Miscellanea aux marges de l’ordre, issus de païens barbares pour la plupart

      C’est surtout je pense le résultat de la séparation des maisons entre 3 types de 4 maisons, et un choix esthétique qui se retrouve sur les autres livres de maisons.

  4. Ping : Houses of Hermes: Societates (Ars Magica)

  5. Ping : Houses of Hermes: True Lineages (Ars Magica)

  6. Ping : Houses of Hermès: Mystery Cults (Ars Magica)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s